chat couché sur le carrelage dans une cuisine
Maison Vie pratique

Humidité sur le sol : comment y remédier ?

L’été arrive et encore le même problème : le carrelage devient humide dès l’apparition des premières chaleurs, cela devient dangereux, vous glissez sur les carreaux, vous devez sans cesse laver le sol et constatez que ce dernier s’abîme.

Pourquoi votre carrelage devient-il humide quand il fait chaud ? Quelles sont les conséquences d’un carrelage humide ? Et comment y remédier ? Vous trouverez la réponse à toutes ces questions plus bas.

Pourquoi le carrelage est-il humide quand il fait chaud ?

Les causes de l’humidité sur le sol peuvent venir de plusieurs raisons. Ce phénomène se remarque davantage lorsque le temps est lourd, qu’il fait chaud et moite.

Le carrelage, à l’arrivée des grosses chaleurs, devient humide comme si on venait de laver le sol et qu’il avait un peu sécher. Ce phénomène météorologique est en réalité assez logique.

Lorsqu’il fait chaud, l’air va contenir plus d’eau que lorsqu’il fait froid. En effet, plus la température d’une maison augmente plus l’air est humide et se dépose sur le sol. En période d’orage par exemple, de l’air chaud et humide se forme, l’air se réchauffe et entraîne un phénomène de condensation d’eau. C’est ensuite l’instabilité entre l’air chaud et humide et l’air sec qui crée la perturbation.

De façon générale, le taux moyen d’humidité relative dans un lieu clôt est situé entre 40 et 60%, au-delà l’humidité est considérée comme trop élevé et le sol peut devenir à son tour humide. Cette sensation d’humidité est également due au taux d’oxygène ainsi qu’à la ventilation disponible dans la pièce.

Quand l’air de la maison est trop humide, on commence à avoir une sensation d’humidité désagréable dans l’air et c’est seulement par la suite, lorsqu’aucune ventilation n’est apportée, que l’humidité vient se poser au sol et mouiller le carrelage. En effet, si votre sol est directement posé sur la dalle alors ce dernier est en contact direct avec le froid sur le sol. C’est cette différence entre air chaud et sol froid qui permet à l’humidité de se poser sur le sol.

On peut donc dire que l’humidité sur le carrelage vient en réalité d’un problème de pose du carrelage, ce dernier n’est pas assez isolé du sol. Il y a une saturation en humidité qui se crée et la condensation se forme sur les parois les pus froides, ici le sol. Ce phénomène est d’ailleurs identique à celui des lunettes qui, lorsqu’on entre dans une zone chaude et humide viennent se recouvrir de buée.

Quelles sont les conséquences de l’humidité sur les carreaux de carrelage ?

Comment vérifier l’humidité du sol ?

Lorsque nous remarquons des sols humides, la première chose à laquelle nous pensons est une fuite d’eau. Nous essayons de nous rappeler le trajet de l’installation d’eau, mais c’est impossible, cela fait longtemps.

homme en costard qui tient une loupe devant des yeux

La deuxième pensée qui nous vient à l’esprit est de pointer du doigt la pluie ou le système d’égouts. Nous ne savons évidemment pas ce qu’ils ont subi, et nous nous posons des questions :

Qu’est-ce qui fait que le sol est mouillé ? Vérifier l’humidité des sols dans toute les pièces de la maison est l’un des moyens les plus fiables d’exclure certaines des causes que nous expliquons. Ne s’agit-il pas d’une coïncidence ? Si un tuyau avait éclaté, l’humidité dans les planchers n’aurait affecté qu’une section.

Examinons les causes les plus courantes de sols humides dans les maisons en gardant cela à l’esprit.

Les nappes phréatiques provoquent l’humidité des sols

Pour faire simple, les nappes phréatiques sont des accumulations d’eau qui s’écoulent sous la terre où se trouvent les bâtiments. Il existe des zones de plaine ou des zones proches de sources d’eau (rivières, lacs, etc.) où la nappe phréatique est extrêmement proche des fondations de la maison. Pendant les saisons de fortes pluies, cette condition est accentuée.

Les matériaux de construction étant poreux, l’excès d’eau est fréquemment absorbé et transmis aux fondations et aux sols. Bien qu’il ne s’agisse pas de la cause la plus fréquente de sols transpirant l’humidité, elle est très courante dans cette zone géographique.

Condensation et humidité dans les sols

La condensation est la source la plus courante de sols humides, à proprement parler. Lorsqu’il y a trop de vapeur d’eau à l’intérieur, l’humidité ambiante atteint des niveaux « dangereux ». Lorsque l’air ne peut plus contenir de vapeur en suspension (100 % d’humidité), celle-ci se condense sur les surfaces les plus froides de la maison. Quelles sont-elles exactement ?

condensation sur les fenêtres d'un logement

Il n’est pas rare que ces situations extrêmes se produisent :

  • Murs présentant de l’humidité
  • Fenêtres qui présentent de la condensation sur les carreaux
  • Murs et plafonds avec des taches de moisissure

Cette condition est exacerbée dans les maisons situées près des zones côtières où l’humidité relative est élevée. Cependant, ce n’est pas seulement la région physique qui est responsable de l’humidité excessive ; nous et nos comportements malsains sommes également à blâmer.

Les carreaux se soulèvent lorsqu’il y a de l’humidité au sol

Lorsqu’on pense à l’entretien d’une maison, on pense souvent à la structure globale, au fait de faire le ménage régulièrement pour ne pas abîmer les zones et objets de la maison. Souvent, on considère que les zones du sol ou du plafond sont les plus contraignants et difficiles à entretenir car problématiques. Pourtant, tous deux peuvent être fragilisés par un excès de vapeur d’eau dans l’air. Alors que les plafonds peuvent laisser des traces et éventuellement des moisissures, l’humidité du sol peut-elle provoquer le soulèvement de certains carreaux.

Aussi étrange que cela puisse paraître, certains carreaux de sol de votre maison peuvent sembler s’être soulevés d’un jour à l’autre ? La plupart du temps, c’est l’humidité qui est à l’origine du soulèvement des carreaux – ou des planches de parquet. Si cela s’est produit chez vous, vous devez vous pencher sur la situation dès que possible car vous avez très probablement un problème important à régler.

Si les carreaux de votre carrelage se soulèvent, cela peut indiquer qu’il y a eu une mauvaise installation de base mais aussi que quelque chose de grave se passe sous les carreaux. Comme il y a généralement de l’humidité dans le sol, il est recommandé de soulever l’ensemble du sol et de retirer tous les carreaux.

Lorsque les carreaux commencent à se soulever, le coupable le plus courant est l’humidité du sol. Mais comment est-elle arrivée là en premier lieu ? Ce type de vapeur d’eau dans l’air peut provenir du sol lui-même, et il implique généralement un problème plus important.

L’excès d’humidité peut être causé par des fuites dans les tuyaux qui traversent le sol ou même dans les murs, ce qui peut influencer la surface où sont posés les carreaux. La première étape pour déterminer ce qui s’est passé consiste à retirer les carreaux en relief et à les examiner.

Le support, c’est-à-dire le sol sur lequel les carreaux ont été posés, doit ensuite être correctement inspecté. Il est normalement composé de ciment, mais le métal ou le bois peuvent également être utilisés. La première chose cruciale à faire est de rechercher tout signe de moisissure ou d’humidité sur ce support. Si moisissures il y a, elles doivent être éliminées à l’aide d’un produit spécifique conçu à cet effet avant que le carrelage puisse être réinstallé. Un simple coup de chiffon ne fera pas partir la moisissure et celle-ci réapparaitra aussitôt.

Dans certaines circonstances, cela peut résoudre temporairement le problème. Cependant, s’il y a une fuite – et l’humidité du sol en est généralement le signe – il faudra trouver ce qui n’a pas fonctionné et essayer de le réparer.

Il est également possible que l’humidité du sol ait provoqué le soulèvement des carreaux en raison de l’utilisation d’une quantité insuffisante de ciment pour lier le sol. Si l’on n’a pas utilisé assez de ciment et que l’on a laissé des couches vides, il y a de fortes chances que les carreaux soient endommagés et se soulèvent avec le temps.

Comment prévenir dès le départ l’apparition de l’humidité sur le carrelage ?

Isoler le carrelage du sol

Lorsque les sols humides sont causés par l’humidité du sol sur lequel la maison est construite, la réponse semble évidente. Empêcher la maison d’entrer en contact avec la terre est la meilleure solution pour faire une barrière à l’humidité.

Il existe une approche efficace pour empêcher l’humidité du sol en utilisant un matériau léger, mince et peu coûteux. Ce support magique est le nylon, aussi appelé le film de polyéthylène ou la couverture de polyéthylène.

Comme indiqué précédemment, les caractéristiques suivantes en font un bon choix pour isoler les sols de l’humidité :

  • Il est très fin, avec une épaisseur d’environ un cinquième de millimètre.
  • Léger : il est léger et facile à manipuler en raison de son épaisseur extrêmement fine.
  • C’est l’un des matériaux de construction les plus rentables.

Le revêtement de sol en nylon est en fait placé sur le sol naturel avant la pose du revêtement de sol et ce généralement lorsqu’il y a un risque de nappe phréatique importante. Il empêche la transmission de l’humidité en empêchant le contact entre la structure et le sol. Utilisé de cette manière avant l’application d’une autre finition, c’est l’une des méthodes les plus efficaces pour empêcher l’humidité dans les sols en béton de se transmettre directement sur le carrelage .

Opter pour un sol qui ne garde pas le froid

Une autre option pour éviter les sols humides est de choisir un revêtement qui ne garde pas le froid. Les planchers flottants, à cet égard, sont idéaux pour atteindre cet objectif.

pieds sur un plancher en bois

Les sols flottants, pour ceux qui ne les connaissent pas, sont des sols qui sont installés sans colle, clous ou vis. Ils sont conçus pour s’emboîter et reposent sur un sol ferme et plat. Ils sont composés de bois ou de matériaux similaires et existent en très faibles épaisseurs (entre 8 et 15 mm). Elles ne demandent pas beaucoup de travail : une pièce peut être terminée avec des plinthes finies en une seule journée.

L’autre avantage qui réside dans ce choix de sol est qu’il n’y a pas beaucoup de nettoyage à effectuer après l’installation. Aussi, il en existe pour tous les goûts et à tous les types de décoration.

La caractéristique la plus essentielle de ce type de revêtement est qu’elle ne refroidit pas et ne provoquera pas de condensation sur le sol.

Aérer la pièce pour réduire l’humidité

Attention cependant, malgré le fait que les revêtements de sol stratifiés absorbent moins d’humidité que les autres types de revêtements, leur installation ne règlera pas le problème d’humidité.

Une humidité ambiante élevée reste la principale cause de condensation sur les revêtements de sol. Comme pour les autres sols, le revêtement de sol stratifié permettra d’éviter que le symptôme ne se révèle, même si la condensation d’humidité se produira toujours.

Sans aucun doute, toutes les solutions que nous avons évoquées pour traiter l’humidité dans les sols sont efficaces. Cependant, si les causes de l’humidité dans votre maison ne sont pas traitées, le problème s’étendra à d’autres zones de votre maison. C’est pourquoi la dernière solution pour éradiquer l’humidité est de penser à bien aérer la pièce.

Créer une ventilation est une solution indispensable. De nos jours, les pièces doivent d’ailleurs avoir une aération qui permet de faire circuler l’air. Si votre logement n’a pas de ventilation mécanique alors vos fenêtres doivent être équipées d’une grille d’aération.

Enfin, n’oubliez d’aérer chaque jour quelques minutes les pièces de votre maison pour renouveler l’air.